0 messages à lire
0 contact(s) en ligne
Chargement en cours...
Filtres de liste Votre selection :
Tri par genre
Vous êtes hors ligne   
  Fermer la zone
 
 
Accueil Recherche Membres online
 
  Forum - Tranches dde vie sexuelles Tome2 Chap3

  REPONDRE AU SUJET   RETOUR LISTE  

Thèmes :
Page 1 / 1   
Auteur Message

Utilisateur inconnu

Tranches dde vie sexuelles Tome2 Chap3

09/07/2017 à 16:52

 

-On lui fait passer l'étape suivante, demanda Gigi

-Tu vas vite Gigi, t'es chaude comme la braise à ce que je vois, dit Jo

-Pas toi ? Tu bandes comme un fou depuis une heure

-Vos désirs sont des ordres, Maîtresse Gigi, répondit Jo

-Emmène les, je vais me changer. »

Jo nous fit descendre au sous sol dans une caveau en pierre. Il alluma et des instruments de torture pendaient au plafond, ou accrochés aux mur, des chevalets, une croix de St André, un joug et une pléiade de fouets martinets et autres pinces décorait la cave.

« C'est quoi ce lieu ? demandai je

-Le salon SM, mais t'inquiète y a pas de souffrance, juste tu vas avoir des sensations que tu ne connais pas. Toutes les femmes qui passent par ici en sont devenues obsédées, voilà tout

-Et il y a des nanas qui viennent pour ça ?

-Toutes celles qui ont essayé une fois, passe systématiquement par là chaque fois suivante.

-Et ça se passe comment ? D demandai je

-Comme ça dit Gigi derrière moi »

Je me retournai et je vis Gigi, transformée.

Des cuissardes noires à talons hauts, un corset en cuir soutenant ses seins et laissant apparaître son sexe, des gants qui lui montaient aux coudes. Elle me prit une main et l'accrocha à un anneau qui pendait.

Ma nuisette ouverte, mes fesses à l’air, elle me bloqua une cheville dans un autre anneau au sol. Je pouvais pivoter sur ces deux entraves.

Elle attacha Mimi, les bras levés les jambes entravés. Une musique d'orgue empli la caveau.

Elle vint se coller vers moi, plaqua sa main sur mon sexe

« T'as envie de sexe, petite salope, me dit elle en m'introduisant le manche de son fouet dans mon sexe. Ses mains pétrissaient mes seins. Jo les pinces »

Elle me fixa sur mes tétons des pinces et joua avec la chaîne. Une vibration me fit sursauter.

« T'aime ça petite chienne, réponds m'ordonna t elle

-Oui

-Oui qui

-Oui Gigi »

Je reçus un coup de cravache sur mes fesses

« On dit oui Maîtresse

-Oui Maîtresse, encore, j'aime

-Elle comprend vite, Jo

-Je vois ça »

Elle prit un vibro à grosse boule, me l'appliqua sur mon sexe et je fus parcouru de tremblements trépignant criant, levant ma jambe valide pour accueillir le vibro en plein.

« Jo les cordes

-Debout,

-Non sur le chevalet »

Je fus ligotée les jambes repliées sur mes fesses, le sexe et le cul ouvert, mes bras ligotés dans mon dos, on me mit une boule dans la bouche. Puis une nacelle me souleva et je devint un corps ligotée couchée flottant dans l'espace. que Gigi faisait tourner

« Tu vas t'en prendre dont tu te souviendras toute ta vie

-Oui Maîtresse je veux en prendre, je suis votre esclave, Maîtresse »

Elle détacha Mimi et annonça

«On va la déchirer cette petite pute, toi, Jo et moi dit elle en passant un gode ceinture énorme. »

Raconter ce qui a suivit, je peux pas, si ce n'est que j'ai dû jouir une demie douzaine de fois avant de perdre connaissance.

Je repris vie allongée sur le lit de Gigi.

« Où suis je demandai je à Gigi qui me caressait le visage

-Sur mon lit, j'ai rarement vu une femme jouir comme toi. On a eu peur. Les mots que tu as criés sont encore dans mes oreilles.

-J'ai dit quoi ?

-Le seul mot que tu hurlais était ''Encore, encore''....Si tu veux on a l'enregistrement de la séance, tu pourras le visionner. Elle est la plus hard que j'ai. Tu n'as pas arrêté de demander de continuer.

Jo n 'a pas pu suivre, moi non plus, quant à Michel, il était à la rue depuis longtemps.

-Ce dont je me souviens c'est un orgasme à répétition qui n’arrêtait pas et après le trou noir.

-Et pourtant tu t'es évanouie longtemps après 

-J'ai un peu mal au cul et au sexe

-Avec ce que tu as reçu c'est un peu logique. Je vais m'occuper de ça »

Elle me passa des onguents sur mon anus et mon minou . Des chaleurs bienfaisantes me parcourait le corps

« Ne me dis pas que tu vas décoller, me dit Gigi

-Si tu continues comme ça, je redécolle »

Elle continua comme ça et je partis dans du coton, savourant mon orgasme. Mes hanches ont tressauté sur la bouche de Gigi quand j'ai décollé.

« Alors là, je suis sans voix me dit Gigi ; t’arrête jamais

-Tu sais Gigi, c'est la première fois que je ne pense qu'à moi, alors j'en profite ? Tu m'as libéré...

D'habitude c'est pour les mecs et je prends mon pied en passant, Là tu m'as fait comprendre que tout ce qui se passait était pour moi, alors ? Tu comprends ?

-Oh oui ma belle, on va bien s'entendre toutes les deux, tu déménages chez moi et à nous la vie, le sexe

-Tu veux que je vienne vivre ici ?

-Pourquoi tu veux pas ?

-Si »

Et je retournai Gigi et l'envoyai au paradis avec ma bouche.

Le lendemain, je me levai vers 10h . Gigi était déjà levée. Je pris un bain bouillonnant et mis les habits qui se trouvaient sur une chaise. Une tunique blanche transparente, un tissu qui voilait à peine mon corps, des escarpins à talons.

« Bonjour K, me dit Jo, as tu bien dormi

-Comme une pierre lui dis je

-Gigi est parti faire quelques courses et Mimi est en vadrouille dans le parc. Tu veux déjeuner ?

-Pas de refus., répondis je »

Jo me dit qu'il était au studio photo pour terminer mon profil et celui de Michel.

Je le retrouvai devant son ordi, en face de l'écran plat. Mes photos défilaient

« Assieds toi, j'ai presque fini. »

Un petit quart d'heure après, il me montra mon profil. Vingt photos de moi, toute plus osées les unes que les autres. La dernière était le gros plan de mon sexe épilée avec mes doigts relevant le capuchon de mon clitoris.

« Celle là va faire un malheur, dit il

-Et pourquoi ?

-Les lesbiennes adorent ce genre de sexe, mi gamine mi femme. J'attends la validation de Gigi »

Il changea de profil pour me montrer Michel

« Je suis content de sa photo quand il éjacule, les femmes craquent devant un jet de sperme. 

-Je ferai bien une séance photo, lui dis je en tête à tête

-Ok, vas te préparer dit il en réglant les éclairages »

« Quand tu veux, je suis prêt, me dit il en démarrant la musique, Jo Coker !!!

Je dansais devant la glace, jouant avec mon voile ? Je le fis glisser sur mes hanches. Je regardais Jo, Je faisais tout pour le chauffer. Puis nue, je me mis en levrette, remuant mon cul, passant ma main sur mes fesses, introduisant un doigt dans mon anus. Jo me pénétra sans me prévenir, tel un sauvage, il me lubrifia le cul, clouée à quatre pattes et me sodomisa jusqu’à mon orgasme. Puis couchée sur le dos, il m'enfonça sa bite dans la bouche et me déversa son sperme.

« C''est déjà fini ? Lui demandai j en riant

-Mais t'es infernale, toi

-Je rattrape le temps perdu, mon pote ; C'est con que ce soit avec ta petite bite

-Ma petite bite, dit Jo en me claquant le visage avec sa queue, tu peux plus t'en passer

-Ça c'est vrai lui avouai je et on va pas arrêter de baiser puisque je viens vivre ici, c'est con pour toi.

-Oh tant que tu voudras jeune pute, me répondit il,. On a un client qui devrait te plaire aussi

-Comment ça un client ?

-J'ai rien dit, oublie

-Explique

-Non, Gigi va te mettre au parfum à midi »

...à suivre...

CITER  

SYL1  04
Nb messages : 15

Agrandir la photo

Re : Tranches dde vie sexuelles Tome2 Chap3

10/07/2017 à 13:57
K s'installe chez sa maîtresse pour être initier aux plaisirs du SM, K sera la marchandise de ces hommes et femmes avident de sexe.
K arrivera t'elle a être soumise à une autre femme quand on connait K qui aime être directives tout de même, j'ai hate de suivre ses aventures.
CITER  

FLOUSCEMU  20
Nb messages : 166



Re : Tranches dde vie sexuelles Tome2 Chap3

17/07/2017 à 16:02
amie Karine, tu nous délaisses, ca fait longtemps qu'on les a pas vu, allez Karine montre nous tes fesses, allez Karine montre nous ton cul !! et tes histoires, ... hum, tes récits dignes de Sodome et Gomorrhe ..
CITER  
Page 1 / 1
REPONDRE AU SUJET

Inscription | Informations éditeur | Charte d'utilisation | Charte de déontologie | Contact